Le village

Échevronne

Le village est mentionné pour la première fois en 878, dans l’Histoire de l’Abbaye de Saint-Martin d’Autun, sous le nom de Scabrona villa. Le nom latin de « villa » confirme la présence d’une ancienne exploitation agricole romaine sur laquelle s’est implanté plus tard le village. Mais les avis sont partagés quant à la signification exacte de « scabrona ». En observant simplement la situation magnifique en altitude du village, on peut toutefois en privilégier deux : scabrona pourrait venir de l’adjectif latin « scaber » qui signifie « inégal », « bossué », décrivant bien les lieux escarpés et rocheux ; il pourrait également se réfèrer à « scabro », le nom celtique de la chèvre, un animal qui aime justement arpenter les coteaux abrupts.

Le village, situé entre 300 et 600 mètres d’altitude, avec sa forte dénivellation et ses forêts, ne dément pas ces interprétations aux connotations montagnardes !"

L’air pur à proximité de lieux d’histoire

Proche de l’autoroute A6 mais loin du tumulte urbain, Echevronne est un véritable havre de paix au cœur de la Bourgogne viticole : à 10 minutes de Beaune et de Nuits-Saint-Georges. Ce beau petit village des Hautes Côtes offre son paysage et ses balades entre vignes et coteaux, son air pur, sa tranquillité rythmée par le chant des oiseaux et le bourdonnement des abeilles. Le domaine Jean Féry et fils y est une étape idéale pour déguster dans une ambiance chaleureuse, et pourquoi pas ?- se ressourcer dans un gîte agréable où l’on pourra dormir à poings fermés avant de partir à la découverte de curiosités touristiques !

Le domaine Jean Féry et Fils occupe un carrefour d’Echevronne, tout proche de la place de l’église. Ses bâtiments, réaménagés, abritaient autrefois des commerces (boucherie, épicerie, mercerie) aujourd’hui disparus du village. La cuverie, elle, a été construite en 1988 avec tous les aménagements techniques de pointe.

Le mur de pignon recèle un écran solaire, et des pierres d’angles gravées intéressantes. Des outils de maçon et de tailleur de pierre ont été gravés sur cette pierre d’angle.

A voir sur la commune

Le château de Changey

Au hameau de Changey dépendant d’Echevronne, le château fut construit, accolé à une chapelle existante, sous le règne de Louis XIV par Hubert Guyard : il venait d’acquérir les terres d’Echevronne et d’accéder au rang de marquis. Sa famille occupa les lieux jusqu’en 1923. Le château fut remanié sous Napoléon III mais peu marqué par le temps malgré les différents propriétaires du XXème siècle (il hébergea quelques années une école ménagère). Le château et ses jardins sont une propriété privée (famille de Margerie) mais on peut les admirer depuis la rue du château.

L’église

Sur la place principale d’Echevronne, l’église mérite que l’on y entre. La partie la plus ancienne date du XIIème siècle : c’est une chapelle latérale, avec une voûte en berceau légèrement brisé, qui était autrefois le chœur de l’édifice primitif (orienté alors vers la Terre Sainte). Une autre petite chapelle, du XVIème siècle, à croisée d’ogives, renferme une jolie piscine Renaissance. La nef actuelle date du XVIIIème siècle. Différentes statues sont à découvrir dont une en bois polychrome de Saint Andoche, patron de la paroisse, et une vierge en albâtre du XVIème siècle.

Pour la petite histoire, il faut savoir que l’église compte deux cloches, refondues en 1972. Sur la plus petite est inscrit : « J’ai été bénite en 1973 par Monsieur Joseph Bard, curé de la paroisse Mon parrain est Jean-Louis Féry, ma marraine, Madame Geneviève Chapuis - Monsieur Valère Chapuis étant maire d’Echevronne et Changey ». Une façon, pour Jean-Louis Féry, à l’époque déjà, de participer à la vie du village !

Les lavoirs

Il en existe un à Echevronne et un au hameau de Changey ; ils datent du XIXème siècle.

Des fontaines

Pourquoi ne pas s’inventer un jeu de piste pour les découvrir ? Elles sont 4, situées aux lieux-dits « Cherchot », « Poisot », « Vallerot », et « Pré Chapitre ».

A proximité

De nombreuses promenades vous attendent, parmi lesquelles : le Château du Clos de Vougeot, le vieux Dijon à 30 minutes… et, bien sûr, Beaune, avec son Hôtel Dieu et son musée du vin à 15 minutes.